vaciller


vaciller
VACILLER. v. n. Bransler, chanceler, n'estre pas bien ferme. La main luy a vacillé. il faut mettre cette pendule sur quelque chose qui soit ferme, & qui ne vacille point. Il se dit aussi de la Langue, quand on dit un mot pour un autre, ou que l'on prononce autrement qu'il ne faut. La langue m'a vacillé. la langue vacille aux yvrognes.
On dit fig. d'Un homme, qu'Il vacille dans ses responses, Quand il respond tantost d'une façon, tantost d'une autre. Cet accusé a fort vacillé dans ses responses. On dit aussi d'Un homme qui est incertain, irresolu, qui n'est point ferme dans ce qu'il veut, que C'est un homme qui vacille tousjours, qui ne fait que vaciller.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vaciller — [ vasije; vasile ] v. intr. <conjug. : 1> • v. 1180; lat. vacillare 1 ♦ Aller de droite et de gauche, être en équilibre instable et risquer de tomber. ⇒ se balancer, chanceler, trembler. Vaciller sur ses jambes. « Il lui sembla que les murs …   Encyclopédie Universelle

  • vaciller — Vaciller, Vacillare, Titubare …   Thresor de la langue françoyse

  • vaciller — (va sil lé) v. n. 1°   N être pas bien ferme. Cette table vacille. •   [Dans la vieillesse] les puissances musculaires perdent leur équilibre, la tête vacille, les jambes sont chancelantes...., BUFF. Hist. nat. hom. Oeuv. t. IV, p. 361.    Par… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • VACILLER — v. n. Branler, chanceler, n être pas bien ferme. La main lui a vacillé. Il faut mettre cette pendule sur quelque chose qui soit ferme, et qui ne puisse vaciller. On dit dans un sens analogue qu Une lumière, une lueur, une clarté vacille.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • VACILLER — v. intr. Chanceler, trembler, n’être pas bien ferme. Il vacille sur ses jambes. Il faut mettre cette pendule sur quelque chose qui soit ferme et qui ne puisse vaciller. Une lumière, une lueur qui vacille. Il signifie au figuré être incertain,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • vaciller — vi. (ep. d une lumière) : borniklyâ (Arvillard), R. => Aveuglette ; brawatâ (Saxel) || watâ, watassî (Albanais), R. 1. A1) vaciller (sur ses jambes) => Chanceler. R. 1 brawatâ < bar < bèrlanshî <chanceler> >< watâ… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • vaciller —  v. Ébranler …   Le dictionnaire des mots absents des autres dictionnaires

  • vacillation — vacillement [ vasijmɑ̃; vasilmɑ̃ ] n. m. • 1606; de vaciller 1 ♦ Mouvement, oscillation de ce qui vacille. « À voir sous la cognée tomber ces grands arbres, avec des vacillements de blessés à mort » (Goncourt). 2 ♦ Fig. Hésitation à agir, à… …   Encyclopédie Universelle

  • branler — [ brɑ̃le ] v. <conjug. : 1> • 1080; contraction de brandeler « osciller », de brandir ♦ Vx ou en loc. (à cause de l emploi vulg.). I ♦ V. tr. 1 ♦ Branler la tête, la remuer d avant en arrière, ou d un côté à l autre. ⇒ balancer, hocher,… …   Encyclopédie Universelle

  • chanceler — [ ʃɑ̃s(ə)le ] v. intr. <conjug. : 4> • 1080; lat. cancellare « clore d un treillis »; évolution de sens obsc. 1 ♦ Vaciller sur sa base, pencher de côté et d autre en menaçant de tomber. ⇒ flageoler, tituber, trébucher, vaciller. Il… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.